Main menu

Pages

Une ville accueillante pour les personnes étrangères, ce devrait être...



 Malgré la politique inhospitalière et hostile de l'État, des milliers d'initiatives civiques menées par des habitants, des associations et des syndicats se montrent solidaires des étrangers. Les maires et leurs municipalités soutiennent également ces activités et tentent de rendre leur municipalité conviviale.

Cependant, la volonté d'être une «ville hospitalière» résulte parfois d'activités de communication ambiguës de la part de communes dont la réalité est loin de l'hospitalité

. Une telle commune se soucie d'offrir aux réfugiés entrants un toit au-dessus de leurs têtes en pratiquant la discrimination entre français et étrangers dans l'accès aux prestations ou aux services ou en répondant très attentivement aux demandes d'hébergement, de certificats d'hébergement ou liées au regroupement familial ... les promesses ne suffisent pas pour être «hospitalier».

reactions

Commentaires